« Et si tu me vois venir vers toi, sache que je viens avec tout ce que je suis : ma culture et ma peinture, ma philosophie, sans oublier mes souffrances aussi. Sache aussi que j’ai quitté très loin. J’ai traversé océans et rivières mais je suis là quand même. »

Biographie

Aygabin, nom d’artiste de Ayohouannon Ghislain Gabin Colman est né le 26 mars 1983 à Cotonou au Bénin. Cadet d’une famille de 5 enfants et bien que la vie ne lui laisse présager autre chose que la pauvreté, il se profile pour Gabin une force, une foi puisée du mélange de culture dont il est issu : catholique par sa maman et vaudou par son papa. Il conserve sa fraicheur et laissera entrer la peinture dès son plus jeune âge : « c’est un enfant qui dessine tout le temps ». C’est à partir du collège qu’une envie très forte de réaliser des tableaux se fait sentir : il éprouve du plaisir à passer par la peinture pour exprimer sa vie et celle de son entourage.

Parcours

Sa carrière artistique débute publiquement à la suite d’un concours national d’art scolaire au Bénin où, face à de nombreux participants, il remporte le premier prix et devient lauréat dans la catégorie peinture CONASCO 2006.C’est le début d’une brillante carrière d’artiste plasticien, le tournant qui révèle son génie créatif et lui ouvre les portes de nouvelles opportunités.
Gabin Ayohouannon est avant tout un homme perfectionniste et travailleur capable d’une présence studieuse et intellectuelle et qui refuse d’être adepte de l’amateurisme, aussi, très vite, il s‘engage résolument à perfectionner l’artiste talentueux qui se révèle à lui.

Après avoir obtenu un bac F4, il devient l’élève du célèbre peintre Béninois Joseph Kpobly qui lui dispense une formation d’arts appliqués.
Il aura l’opportunité, à cette occasion de toucher à de multiples savoir-faire lui permettant de pratiquer dans de nombreux domaines très différents comme par exemple la sculpture, la peinture, l’élaboration de décor de scène etc…
Il suit aussi plusieurs formations au Bénin et en Europe. Il obtient le diplôme de technicien dessinateur projecteur bâtiment, le certificat d’aptitude professionnelle aide dessinateur maitre d’œuvre bâtiment. Il se forme en batik teinture auprès de George Agbazahou au Bénin.
En France, il s’initie à la ferronnerie, au découpage au plasma du métal et la sculpture du métal à Lauzerte auprès de Daniel Perezil.
Aygabin est un artiste complet au parcours fait
-D’expositions, d’ateliers et de festivals dans plusieurs pays comme au Benin, au Burkina, en Finlande, en France et en Belgique.
-C’est aussi un enseignant dans des ateliers de formation en peinture et en teinture,
-c’est enfin et surtout un pilier pour les enfants démunis auxquels il propose un soutien, une guidance aux travers d’activités d’inspiration, d’ateliers de peinture et de collage .
Il est une âme qui se lit à travers ses œuvres, mélange de figuratif et d’abstrait et qui est sensible à l’aspect complémentaire des gens et des cultures.

En recherche permanente d’équilibre et de paix intérieure nécessaire aux êtres humains, le peintre fait voyager le visiteur dans son univers empreint d’énergie et de spiritualité, où s’éclaboussent la lumière et les explosions de couleurs.
Il expose des tableaux surréalistes, réalisés à la peinture acrylique dans lesquels il insère des pigments, des collages constitués d’objets récupérés, de morceaux de tissus et de papiers, des fragments de bois et de toile de jute, du marc de café.
Dans ses multiples et diverse créations, nuancées entre peintures, teintures et sculptures, il cherche, dans le silence, comme une méditation ; il reste à l’écoute de données au plus profond de lui et autour de lui dans une démarche de partage et d’échange.
Il s’abandonne au-delà du réel et laisse venir les révélations qu’il devra exprimer de manière philosophique à travers ses œuvres.

Pour qui rencontre Aygabin, c’est toujours le bénéfice d’avoir échanger avec un homme franc, direct, honnête et courageux mais surtout diplomate, discret et en recherche d’harmonie avec son prochain. Un homme qui vit au présent, indépendant, audacieux et rempli d’un dynamisme qu’il vous communique par sa seule présence.
Pour qui voit le maître peindre c’est la chance de s’initier à la canalisation de l’élan de vie, l’impulsion créatrice qui fuse par son être tout entier. Aygabin est un meneur qui a la capacité de prendre les choses en main et amener les autres à le suivre dans son élan créateur instinctif …Un élan qui le possède par inspiration débordante mais toujours dans une très grande douceur et une réelle tendresse.
Avant qu’elle n’apparaisse au monde, la toile doit le convaincre ; elle pourra alors distribuer son énergie.
Aygabin appartient à la famille « des grands hommes » qui ont réussi à unifier la force et la douceur, le masculin et le féminin en leur sein. Ces êtres capables de pacifier la dualité corps/esprit, matière/esprit, visible/invisible. Ceux qui ont l’aptitude de canaliser l’énergie primordiale de vie et de savoir comment la redonner au monde, transformée. Aygabin c’est avant toute chose un homme qui influence le monde d’amour et de joie, c’est un cœur d’enfant qui encourage son prochain à retrouver le sien.